POLE EMPLOI

Bandeauv3 7

 

LES RÈGLES D'INDEMNISATION ÉVOLUENT

Le Gouvernement a décidé, mercredi 15 avril 2020, de différentes mesures concernant l’assurance chômage pour protéger les personnes les plus vulnérables.

 

Prolongation des droits, pour les personnes arrivant en fin de droits, jusqu’à la fin de la crise sanitaire.
Le versement des allocations aux personnes concernées se poursuivra jusqu’au 31 mai minimum, soit à la fin du mois retenu pour le déconfinement. Cette date sera prorogée en cas de prolongation du confinement. Même si la prolongation des droits se fait automatiquement, le demandeur d’emploi doit s’actualiser chaque mois pour pouvoir rester inscrit et continuer à percevoir son allocation.

 

Maintien du calcul de l’allocation chômage jusqu’au 1ᵉʳ septembre 2020.

Le calcul du salaire journalier de référence reste effectué sur la base des jours travaillés dans les 12 derniers mois. Le nouveau mode de calcul, qui devait entrer en vigueur au 1ᵉʳ avril 2020, est reporté au 1ᵉʳ septembre 2020.
La mise en place de la dégressivité de l’allocation d’aide au retour à l’emploi des cadres est suspendue pendant la crise sanitaire.

 

Aménagement du droit à la démission « légitime ».

Cette mesure concerne les salariés ayant démissionné de leur emploi avant la crise sanitaire pour réaliser une mobilité professionnelle, mais qui n’a pas encore pu se concrétiser compte tenu des conséquences économiques et sociales de l’épidémie.
À titre temporaire, le chômage pourra être ouvert aux personnes ayant démissionné avant le début du confinement pour reprendre un emploi sans exiger qu’elles justifient de 3 années d’affiliation à l’assurance chômage, ni qu’elles fassent état d’une embauche effective.

En savoir plus sur travail-emploi.gouv.fr

 

Les recrutements des secteurs prioritaires

Pôle emploi Hauts-de-France a enregistré depuis le 16 mars 2020, 2 716 postes dans les secteurs prioritaires. Ces secteurs concernent les besoins en recrutement nécessaires pour répondre à la crise sanitaire.

Afin de mieux rendre ces postes visibles, le Ministère du Travail a lancé avec Pôle emploi « Mobilisation emploi ». Sur cette plateforme :

Les employeurs peuvent déposer, de façon simplifiée, leurs besoins en recrutement. Dans la foulée, un conseiller entreprises de Pôle emploi les recontacte de façon systématique. Cet échange personnalisé permet de faire le point sur les critères du recrutement dans cette période particulière de confinement mais aussi sur les modalités de contact pour limiter les déplacements. Le conseiller propose également au recruteur de mener, pour son compte, une présélection de candidats.

Les candidats, inscrits ou non à Pôle emploi ou salariés en activité partielle, peuvent facilement rechercher des offres par zone géographique, par métier, par type de contrat et entrer directement en contact avec les recruteurs.

 

Entre le 29 mars 2020 et le 10 avril, 426 postes salariés ont été enregistrés : 31% d’emplois durables. Au 10 avril 2020, 241 postes de la plateforme mobilisation emploi ont été satisfaits, avec un délai moyen de satisfaction de 10 jours.

Zoom sur les postes enregistrés dans les secteurs prioritaires du 16 mars au 10 avril 2020 

Energie 44

Télécommunication 7

Sécurité 152

Logistique 354

Nettoyage industriel 131

Agroalimentaire 259

Transport 92

Aide à domicile 522

Commerce 405

Santé Action Sociale 1128

Par ailleurs, Pôle emploi continue d’organiser les e-salons qui permettent la mise en relation candidats/recruteurs et la réalisation d’entretiens sans avoir à se déplacer.

Actuellement : le salon « alternance, mon avenir » " propose des offres en alternance dans plusieurs secteurs.