Très jolie Crèche dans notre église

Voici la jolie crèche installée dans notre église

 Img 0943 1

Petite symbolique de la crèches:

La crèche est pour les chrétiens une représentation du sens de la fête de Noël. Elle est d'abord un rappel historique de la naissance du Christ et des circonstances de sa venue au monde dans une mangeoire à Bethléem. Elle exprime le sens de la naissance de Jésus qui vient habiter parmi les hommes (dans leur logis et dans leur cœur) par son Incarnation. La crèche sous toutes ses formes rappelle le message d'amour de Dieu pour l'humanité qui envoie son fils unique afin de la racheter. Les personnages de la crèche ont également une signification historique et symbolique.

L'âne et le bœuf qu'on trouve traditionnellement dans la mangeoire ne sont pas mentionnés directement dans le récit de la Bible de l'évangéliste Luc. Selon certaines sources, cette tradition remonte à Saint François d'Assise (malgré des mentions antérieures44) qui, en 1223 aurait rassemblé les habitants de Greccio dans une crèche remplie de foin autour d'un âne et d'un bœuf pour reconstituer l'humble cadre de vie dans lequel Jésus allait naître. Ces deux animaux sont souvent mentionnés dans la Bible, on les trouve notamment dans le livre du prophète Isaïe qui se lamente de l'aveuglement du peuple élu alors que « Le boeuf connaît son possesseur, Et l'âne la crèche de son maître: Israël ne connaît rien, Mon peuple n'a point d'intelligence ». Pour l'ancien pape Benoît XVI les deux symbolisent « l’humanité sans intelligence qui, devant l’humble apparition de Dieu dans l’étable, parvient à sa connaissance ».

Les bergers qui gardent leur moutons au loin et qui sont les premiers à venir adorer Jésus rappellent la pauvreté intérieure de la condition humaine et le fait que Jésus soit venu pour tous les hommes, en premier lieu les plus simples. Les bergers peuvent également symboliser la possibilité d'une relation directe à Dieu avec la naissance de son fils sans qu'un intermédiaire ne soit nécessité.

Enfin, les mages qu'on installe dans la crèche à l'occasion de la fête de l'Épiphanie font écho au psaume 71 de l'Ancien Testament « Les rois de Tarsis et des Îles apporteront des présents, les rois de Saba et de Seba feront leur offrande ». Ils symbolisent la porté universelle du message de Noël qui s'adresse à tous les hommes et le mouvement des "chercheurs de Dieu" vers l'enfant de la crèche. Pour Joseph Ratzinger « Comme les bergers qui, en tant que premiers hôtes auprès de l’Enfant nouveau-né couché dans la mangeoire, personnifient les pauvres d’Israël et, en général, les âmes humbles qui vivent intérieurement en étant très proches de Jésus, ainsi les hommes provenant de l’Orient personnifient le monde des peuples, l’Eglise des gentils, les hommes qui à travers tous les siècles se mettent en marche vers l’Enfant de Bethléem, honorent en lui le Fils de Dieu et se prosternent devant lui

Creche